Menu

Interview : Véronique Gohier, responsable planning

jeu. | mars 14 - 2019

Cette année Ubbink fête ses 30 ans ! À cette occasion, Véronique GOHIER, Responsable Planning mais aussi première salariée d’Ubbink France, revient sur son parcours, ponctué d’anecdotes.

LE PARCOURS DE VÉRONIQUE CHEZ UBBINK FRANCE
Je suis arrivée chez Ubbink il y a 30 ans comme secrétaire polyvalente. L’activité de la société a débuté dans un dépôt de 800 m² rue du Tertre à Ancenis. La croissance a permis le développement de l’entreprise et l’embauche de nouvelles recrues. La fonction logistique était indispensable face à cette croissance. Mon expérience et mon investissement dans l’entreprise m’ont permis d’évoluer vers la fonction de responsable logistique puis de responsable planning.

SON RÔLE EN 1989…
Au démarrage d’Ubbink, j’étais secrétaire polyvalente. Ma première mission consistait à participer à la négociation des achats du premier mobilier et ordinateurs Ubbink ! J’ai créé la première base de données clients en vue de l’envoi d’un mailing de prospection. Le minitel n’était pas encore très fonctionnel, j’ai donc dû séjourner quelques demi-journées au centre de la Poste d’Ancenis pour constituer ce fichier à l’aide des pages jaunes des annuaires téléphoniques. Une autre anecdote me revient : j’ai ramené le premier chariot élévateur sans être en possession du moindre permis cariste… Cela serait impensable aujourd’hui ! Le ménage, les remises de chèques en banque et les situations financières faisaient aussi partie de mon quotidien le temps des recrutements. Une fois l’entreprise en ordre de marche début 1990, j’ai pu collaborer avec le directeur, tenir le secrétariat selon ses directives, assurer l’administration des ventes et les relances clients, rédiger les rapports de la force de vente à l’époque 3 personnes, communiquer avec la clientèle et les fournisseurs, réceptionner les commandes, orienter les réclamations quotidiennes et être capable de régler les litiges courants.

ET AUJOURD’HUI ?
Je suis responsable planning.
L’arrivée de notre Supply Chain Manager a permis de faire évoluer mon rôle vers un approfondissement de stratégies d’approvisionnement et de la gestion des prévisionnels de ventes. L’anticipation est un facteur clé de la fonction logistique. La réduction des stocks, les délais clients et la maîtrise de nos coûts logistiques sont au coeur des objectifs du planning. Au-delà de leur sens de l’organisation et de rigueur, mes collaborateurs font un travail remarquable au quotidien pour servir au mieux nos clients dans les délais. C’est un métier de contact qui implique que je sois quotidiennement au contact de nos transporteurs et des prestataires logistiques.

Back to top