Menu

Comment fonctionne une VMC simple-flux ?

Efficace et peu coûteuse, la VMC simple flux est le système de ventilation le plus répandu en France. Autoréglable ou hygroréglable, vous saurez tout de la VMC simple flux !  

Depuis 1982, ventiler l’habitat est une obligation légale. Pour ce faire, plusieurs solutions sont envisageables, dont la plus courante est la VMC simple-flux. La Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) simple-flux a pour but d’évacuer l’air vicié et humide des pièces de l’habitation tandis que l’air « neuf », extérieur, arrive grâce à des entrées d’air (souvent placées au-dessus des fenêtres).

Sur le marché, plusieurs types de ventilation simple-flux sont disponibles : la VMC simple-flux autoréglable et la VMC simple-flux hygroréglable.

La première est la VMC la plus « basique » mais aussi la plus économique à l’achat. Le débit d’air est constant dans l’habitation, sans être adapté aux conditions météorologiques ou au taux d’humidité intérieure. Cela peut donc générer des dépenses énergétiques inutiles.
 
La VMC simple-flux hygroréglable se décline en deux versions : la VMC Hygro A et la VMC Hygro B.

La VMC simple flux hygroréglable A inclut des bouches d’extraction hygroréglables ce qui signifie que la quantité d’air extrait dépend de le l’humidité de l’air ambiant. En revanche les arrivées d’air sont autoréglables : le débit d’air extérieur est constant et ne tient pas compte de l’humidité.

La VMC simple-flux hygroréglable B a l’avantage de proposer à la fois des bouches d’extractions et des arrivées d’air hygroréglables : le renouvellement de l’air est en adéquation avec la température, l’humidité et l’utilisation de la pièce. Il n’y a donc pas de surconsommation énergétique (notamment en chauffage.).

simple-flux.jpg
 
Copyright © 2013 Ubbink
Back to top